Share on FacebookTweet about this on Twitter

La Fête Transfrontalière de l’Économie Sociale et Solidaire a représenté une bonne occasion pour découvrir le projet ETESS (Interreg POCTEFA) et pour montrer quelques exemples pratiques de son déroulement.

Iker Elizalde, adjoint au maire d’Hendaye, a pris la parole en premier pour annoncer les objectifs et les activités du projet ETESS, parmi eux la création d’un programme de formation mis au point collectivement et la construction d’un réseau d’acteurs locaux « impliqués dans les actions de coopération et de mobilité transfrontalière ». En outre, l’appui à la mise en marche de projets innovateurs sur des territoires pilote, comme Hendaye ou  l’agglomération paloise en France, ainsi que la « constitution d’un centre de ressources transfrontalières comme outil collaboratif pour les acteurs locaux ».

Stéphane Montuzet, Directeur du CBE du Seignanx, a souligné que le fait de travailler de manière collective, aussi bien sur les objectifs que sur les actions, est l’un des éléments différenciateurs du projet ETESS. Parmi eux, a t-il-dit, se trouve la future offre formative, qui est « un axe fondamental du projet » et à laquelle ont adhéré des acteurs locaux et des associations.

Montuzet a indiqué que 51 entités et collectivités ont été contactées, qu’« un groupe transfrontalier a été crée au sein d’ETESS » et que l’on bénéficie du conseil de la chercheuse Danièle Demoustier, du IEP de Grenoble. L’objectif : poser les bases de l’École Transfrontalière de Coopération en Économie Sociale  et « Former des formateurs » pour construire une communauté.

Méthodologie appliquée

Enrique Ciaurriz d’ANEL a expliqué qu’avec le projet ETESS on a travaillé de manière transfrontalière sur une méthodologie capable de faire surgir de nouveaux projets d’Économie Sociale pouvant répondre aux besoins locaux.

Une méthodologie qui sera d’abord appliquée à une série de territoires pilote, par exemple, en Navarre, ce sera dans le cadre du projet dit « des 4 vallées », qui vise au développement territorial d’un milieu rural avec 3.000 habitants.  À travers le projet ETESS « ils ont commencé à travailler comme groupement », c’est un processus « très participatif » qui compte sur la collaboration de Gure Sustraiak, coopérative partenaire d’ANEL.  Parmi ses objectifs se trouve celui de promouvoir un tourisme durable dans la zone, stimuler le secteur agroalimentaire et créer « une entreprise avec des acteurs locaux ».

Rosa Lavin, présidente de Konfekoop, a cité, quant à elle, différentes initiatives qui ont été étayées par le projet ETESS et qui sont en train de se développer à travers Saiolan : par exemple, Kimuberri, pour la promotion de l’entrepreneuriat chez les jeunes ; Multidisciplinary Lab, dans lequel des universitaires affrontent les défis des entreprises de santé ou le réseau des PME Debagoiena, parmi d’autres.

Elle a également souligné comme territoire pilote l’aire du Grand Bilbao, qui englobe les contrées des alentours de la plus grande ville du Pays Basque.  Concrètement, le projet Koopfabrika, « un programme pour la promotion de l’apprentissage social », qui est très en phase avec le projet ETESS », et dans lequel plus de 50 agents économiques et sociaux sont déjà impliqués.

De plus, ils travaillent afin de « porter l’Économie Sociale à la base » à travers les coopératives scolaires dans lesquelles les enfants développent un projet « social ».

De son côte, Pascal Duforestel, Conseiller Régional délégué de l’Économie Sociale et Solidaire de la Région Nouvelle-Aquitaine, a parlé de la grande diversité de ce territoire et de la force de l’Économie Sociale et Solidaire.

Dans son intervention il a souligné combien la coopération transfrontalière est importante et combien il est essentiel de donner de la visibilité à l’Économie Sociale à l’échelle internationale. Dans ce sens, il a cité le prochain Forum Mondial de l’Économie Sociale, qui se tiendra au mois d’octobre à Bilbao.

INTERREG POCTEFA

ETESS est un projet INTERREG POCTEFA qui bénéficie de la participation de l’Union Européenne et est cofinancé par le Fond Européen de Développement  Régional, FEDER.

INTERREG V A Espagne-France-Andorre (POCTEFA) 2014-2020 est un programme qui promeut le développement durable du territoire transfrontalier de l’Espagne, la France, et l’Andorre, par la coopération transfrontalière. Il aide à diminuer les différences de développement du territoire et vise à obtenir un développement durable de la région, ainsi que la cohésion des régions qui forment le territoire transfrontalier.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si continuas utilizando este sitio aceptas el uso de cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. más información/ plus information

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto. Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « autoriser les cookies » et donc vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez sans changer vos paramètres à l'aide des cookies ou en cliquant sur « OK » vous donnez votre consentement à ce site.

Cerrar